RIA, la revue de l'industrie agroalimentaire
Mardi 23 juillet 2024
Rechercher

Actualités

Allemagne

L'industrie de la viande s'engage à améliorer les conditions de travail de ses salariés

  • agrandir
  • réduire
  • imprimer

Publié le lundi 21 septembre 2015 - 20h13


Les principaux acteurs de l'industrie allemande de la viande, un secteur souvent accusé surtout par la France de dumping social, se sont engagés lundi à améliorer les conditions de travail de leurs employés.

« Les mesures décidées sont un pas vers une amélioration des conditions de travail et de vie des employés dans le secteur de la viande », ont promis, dans une déclaration commune, des grandes entreprises du secteur, Danish Crown Fleisch GmbH, Heidemark Geflügel Spezialitäten, Tönnies ou Vion. Les entreprises signataires s'engagent notamment à augmenter la part de leurs employés en contrat à durée indéterminée. Aucun objectif chiffré n'a été défini mais un rapport annuel doit faire état des avancées.

Par ailleurs, « l'objectif est d'étoffer le nombre de salariés et salariées qui relèvent de la protection sociale allemande » de manière à ce que, d'ici à juillet 2016, tous leurs employés cotisent aux systèmes de retraite, santé ou chômage allemands. A l'heure actuelle, le secteur emploie, par l'intermédiaire de sous-traitants, des personnels avec des contrats de travail étrangers, bulgares par exemple. Ils sont payés au salaire minimum en vigueur en Allemagne, mais s'acquittent des charges dans leur pays d'origine. L'engagement pris lundi vise « à favoriser et à soutenir l'intégration sociale des employées et employés et leur intégration complète et durable sur le marché du travail allemand avec tous les droits qui y sont associés », poursuit la déclaration.

A l'issue d'une rencontre avec les représentants de ce secteur à Berlin, le ministre allemand de l'Economie, Sigmar Gabriel, a considéré qu'il s'agissait là « d'un net pas en avant ». Le ministre a rappelé que le secteur de la viande était le plus important de l'agroalimentaire allemand, en termes aussi bien de chiffre d'affaires que d'effectifs.

Les abattoirs allemands, faisant fortement appel à la main d'œuvre d'Europe de l'Est, sont, en effet, régulièrement accusés de faire du dumping social, ces critiques venant particulièrement de leurs concurrents français.

Partager cet article :

Mots-clés associés :

Les commentaires de nos abonnés (0)
Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de RIA
  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc situé en haut à droite de la page au niveau du bandeau du site.
  • Si vous êtes abonné, et qu’il s’agit de votre première visite, rentrez votre numéro d’abonné comme identifiant et votre code postal comme mot de passe.
  • Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de RIA, cliquez sur le lien ci-dessous :

S'abonner à RIA

Pour ne rien manquer de la semaine agroalimentaire
recevez gratuitement chaque vendredi
RIA Digest.

Infos, emplois, services.

Les sujets
LES PLUS LUS

SONDAGE

Filières : Que pensez-vous des annonces du Président de la République à l'occasion de la première phase des états généraux de l'alimentation ?

Tous les Sondages
Pop in

Nos offres d'abonnement à RIA
simples ou couplées.
Découvrir l'offre d'abonnement

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK