RIA, la revue de l'industrie agroalimentaire
Lundi 17 juin 2024
Rechercher

Actualités

Bilan 2014

L’Observatoire des prix et des marges publie son quatrième rapport

  • agrandir
  • réduire
  • imprimer

Publié le vendredi 24 avril 2015 - 11h44


Le quatrième rapport annuel de l'Observatoire de la formation des prix et des marges a été présenté mardi par son président, Philippe Chalmin. Après plusieurs années de hausse, 2014 aura été marquée par un recul des prix à la production, et ce pour les principales matières premières agricoles (à l'exception du lait de vache et du blé dur notamment), mais également pour les produits des industries agroalimentaires, en baisse moyenne de 2 %. En outre, le rapport rappelle que, pour la première fois depuis plusieurs années, les prix à la consommation alimentaire ont diminué de 0,7 % en moyenne.

Toutefois, l'Observatoire différencie l'impact de ce phénomène suivant les filières. En produits carnés, l'industrie aurait restauré un peu ses marges, tandis que l'élevage continuait de voir ses résultats se dégrader. Côté grande distribution, les marges nettes se rétabliraient également, au moins dans certains rayons. En produits laitiers, l'augmentation du prix du lait aurait plutôt conduit à une diminution des marges brutes de l'industrie comme de la distribution, celles-ci ne répercutant pas intégralement cette hausse des cours.

Soulignant la "très grande précarité des situations des producteurs", Philippe Chalmin évoque bien "des transferts vers l'industrie ou la distribution" qui "ont permis des reconstitutions de marges brutes (mais pas forcément de bénéfices) dans l'aval". Mais il rappelle aussi leur fonction "d'amortissement" entre l'instabilité agricole et la relative stabilité du marché alimentaire. La FCD a d'ailleurs rapidement réagi sur la faiblesse des marges nettes pratiquées dans les rayons de la distribution, telles qu'elles apparaissent en tout cas à travers les données 2013 sur lesquelles l'Observatoire livre ses conclusions les plus étayées. Cependant, vu le contexte de guerre des prix qui a marqué l'année 2014, il est peu probable que les enseignes aient amélioré leur rentabilité l'an dernier.

Lire aussi : Yaourt nature MDD : la part de marge brute des industriels supérieure... après la fin du cartel !

Partager cet article :

Mots-clés associés : ,

Les commentaires de nos abonnés (0)
Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de RIA
  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc situé en haut à droite de la page au niveau du bandeau du site.
  • Si vous êtes abonné, et qu’il s’agit de votre première visite, rentrez votre numéro d’abonné comme identifiant et votre code postal comme mot de passe.
  • Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de RIA, cliquez sur le lien ci-dessous :

S'abonner à RIA

Pour ne rien manquer de la semaine agroalimentaire
recevez gratuitement chaque vendredi
RIA Digest.

Infos, emplois, services.

Les sujets
LES PLUS LUS

SONDAGE

Filières : Que pensez-vous des annonces du Président de la République à l'occasion de la première phase des états généraux de l'alimentation ?

Tous les Sondages
Pop in

Nos offres d'abonnement à RIA
simples ou couplées.
Découvrir l'offre d'abonnement

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK