RIA, la revue de l'industrie agroalimentaire
Mercredi 19 juin 2024
Rechercher

Actualités

Boisson dégrisante

Outox : des allégations infondées scientifiquement, selon l'Anses

  • agrandir
  • réduire
  • imprimer

Publié le vendredi 22 octobre 2010 - 12h58


En juillet 2010, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a été saisie par la Direction générale de consommation de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour évaluer le fondement scientifique d’allégations utilisées par la boisson Outox, dont la consommation permettrait, selon la société, une baisse accélérée de l’alcoolémie («accélère la baisse naturelle du taux d’alcool») et une atténuation de certains effets néfastes liés à une consommation excessive d’alcool («prévient les lendemains difficiles»).

L’Agence a donc expertisé les résultats d’une étude fournie à la DGCCRF par la société afin d’étayer ces allégations.

Tout en soulignant que la composition du produit avec lequel l’étude a été réalisée ne lui pas été précisée, l’Anses relève que la méthodologie choisie n’est pas appropriée à l’objectif de l’étude.

Selon l'agence : le protocole n’est pas adapté au suivi de l’élimination de l’alcool dans le sang et les tests statistiques sont critiquables. Au-delà des critiques méthodologiques formulées, les réductions du taux d’alcoolémie observées sont d’une amplitude trop faible et sont trop variables entre les individus pour présenter une signification biologique et réduire les conséquences, notamment comportementales, induites par l’alcool.

L’Anses a également fait la synthèse des données scientifiques existantes quant aux effets du fructose et de la vitamine C sur l’alcoolémie. Elle indique que ces études ont été menées avec des protocoles très hétérogènes et le plus souvent chez un nombre limité de sujets peu représentatifs de la population. En conséquence, il n’est pas possible de conclure quant à l’effet de ces nutriments sur l’élimination de l’éthanol.

Considérant ces différents éléments, l’Anses considère que l’allégation relative à la baisse de l’alcoolémie revendiquée par ce produit n’est pas fondée scientifiquement et n’est donc pas recevable.

Lancement : début mouvementé pour Outox

Partager cet article :

Mots-clés associés : , ,

Les commentaires de nos abonnés (0)
Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de RIA
  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc situé en haut à droite de la page au niveau du bandeau du site.
  • Si vous êtes abonné, et qu’il s’agit de votre première visite, rentrez votre numéro d’abonné comme identifiant et votre code postal comme mot de passe.
  • Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de RIA, cliquez sur le lien ci-dessous :

S'abonner à RIA

Pour ne rien manquer de la semaine agroalimentaire
recevez gratuitement chaque vendredi
RIA Digest.

Infos, emplois, services.

Les sujets
LES PLUS LUS

SONDAGE

Filières : Que pensez-vous des annonces du Président de la République à l'occasion de la première phase des états généraux de l'alimentation ?

Tous les Sondages
Pop in

Nos offres d'abonnement à RIA
simples ou couplées.
Découvrir l'offre d'abonnement

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK