RIA, la revue de l'industrie agroalimentaire
Jeudi 20 juin 2024
Rechercher

Actualités

Volailles

LDC se concentre sur la France et la Pologne

  • agrandir
  • réduire
  • imprimer

Publié le vendredi 05 décembre 2014 - 09h37


Plutôt que de se disperser dans d'autres pays, LDC a choisi d'intensifier sa présence en Pologne en reprenant Drop, qui réalise 43 millions d'euros de chiffre d'affaires - avec une perte de 1,5 million - pour une production de 20 000 tonnes et 450 salariés. "Ce pays devient un acteur incontournable de la volaille européenne", explique Denis Lambert, président du directoire du groupe qui passera ainsi de la quatrième à la deuxième place du marché polonais, encore très atomisé.

C'est aussi pour conforter sa position dans l'Hexagone que LDC a repris les actifs volailles de Glon Sanders (voir RIA News n°544). Outre Blancafort, dans le Cher, dans lequel 5 millions vont être investis, la SBV (Société bretonne de volailles) regroupera désormais onze sites (cinq issus de Glon Sanders et six de LDC) pour se spécialiser sur les marchés de la RHD et des PAI, prévoyant 100 millions d'investissements sur cinq ans.

Au premier semestre de son exercice 2014-2015, le groupe a enregistré un recul de son chiffre d'affaires de 0,5 %, occasionné notamment par une politique promotionnelle plus agressive qui a permis d'augmenter les volumes de 1,3 %, malgré une consommation de volailles en déclin. La baisse des matières premières lui a permis par ailleurs d'améliorer sensiblement sa marge opérationnelle courante, de 3,1 à 4,5 %, mais le phénomène devrait être limité par la reprise actuelle des cours, tirés par le soja.

Enfin, le groupe poursuit la restructuration de son pôle traiteur en regroupant sa production de sandwichs sur le site de Segré (La Toque Angevine, dans le Maine-et-Loire), cherchant un repreneur pour celui de Courcouronnes (ex-Entracte, dans l'Essonne). Trois millions d'euros d'économies annuelles en sont attendus. Reste la question de l'activité surgelés, importante pour la marque Marie mais dont l'outil est largement sous-utilisé. Ainsi que celle de la procédure en cours de l'Autorité de la Concurrence pour entente sur le marché de la volaille (voir RIA News n°504), au sujet de laquelle LDC s'interdit tout commentaire.

Partager cet article :

Mots-clés associés : , , , ,

Les commentaires de nos abonnés (0)
Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de RIA
  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc situé en haut à droite de la page au niveau du bandeau du site.
  • Si vous êtes abonné, et qu’il s’agit de votre première visite, rentrez votre numéro d’abonné comme identifiant et votre code postal comme mot de passe.
  • Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de RIA, cliquez sur le lien ci-dessous :

S'abonner à RIA

Pour ne rien manquer de la semaine agroalimentaire
recevez gratuitement chaque vendredi
RIA Digest.

Infos, emplois, services.

Les sujets
LES PLUS LUS

SONDAGE

Filières : Que pensez-vous des annonces du Président de la République à l'occasion de la première phase des états généraux de l'alimentation ?

Tous les Sondages
Pop in

Nos offres d'abonnement à RIA
simples ou couplées.
Découvrir l'offre d'abonnement

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK