RIA, la revue de l'industrie agroalimentaire
Dimanche 23 juin 2024
Rechercher

L'essentiel des informations parues depuis le n°1 du 3 octobre 2002
Lettre électronique hebdomadaire - Hors-série du 9 octobre 2007

BOISSONS
* Les chiffres mentionnés sont ceux diffusés à la date de parution (entre parenthèses).

L'essentiel
La croissance de la consommation les a longtemps favorisées, dans les économies développées notamment, mais l'enjeu nouveau de la nutrition s'impose aux boissons avec une insistance particulière. Les boissons alcoolisées se trouvent face à la nécessité apparemment contradictoire de développer leurs ventes tout en donnant des gages de leur bonne volonté en matière de lutte contre l'alcoolisme, désormais désigné comme leur "pire ennemi". En sans alcool, outre la poursuite de déclinaisons light, les grandes marques tentent de retourner la contrainte à leur avantage en s'orientant vers des produits fonctionnels.


LES OPERATIONS MAJEURES

Belvédère cède Pulco et Sirop Sport à Orangina Group (juillet 2007)
Orangina Group (900 millions d'euros de CA) reprend Pulco et Sirop Sport (59 millions) à Belvédère qui souhaite rester focalisé sur les spiritueux.

Belvédère revient à ses fondateurs (août 2007)
Le caribéen CL Financial (CLF) et les dirigeants de Belvédère sont parvenus à un accord suite à un conflit sur la stratégie de développement de Belvédère. Les familles fondatrices Rouvroy et Trilinsky reprennent à CLF sa participation de 62% dans le groupe.

Bouguet Pau dans le portefeuille de Quartier Français (septembre 2006)
Le groupe réunionnais Quartier Français rachète les apéritifs sans alcool de Bouguet Pau (26,5 millions d'euros de CA, huit millions de litres) située à Vichy (Allier)..

Le Crédit Agricole reprend Taittinger (juin 2006)
Suite au rachat de la Société du Louvre, Starwood choisit le Crédit Agricole du Nord-Est comme repreneur des champagnes Taittinger pour un montant supérieur à 525 millions d'euros. La famille Taittinger reprendra 37% du capital afin de disposer de la minorité de blocage.

Boisset acquiert l'apéritif Saint Raphaël (mai 2006)
Boisset (260 millions d'euros de CA), située à Nuits-Saint-Georges (Côte d'Or) acquiert la marque Saint Raphaël (1,3 million de litres) auprès de l'américain Bacardi Martini.

Belvédère s'offre Marie Brizard (avril 2006)
Le groupe Belvédère acquiert 69,3% du capital de Marie Brizard (334 millions d'euros de CA), détenue par le fonds Duke Street Capital, pour un montant de 450 millions d'euros. Le groupe CL Financial, qui a contribué au financement du rachat de Marie Brizard, lance une OPA sur l'intégralité des titres de Belvédère, dont il détient 39,35% du capital via sa filiale Angostura.

Boizel Chanoine Champagne achète Lanson International (janvier 2006)
Boizel Chanoine Champagne BCC (100 millions d'euros de CA) acquiert Lanson International (ex-Marne et Champagne, 220 millions d'euros de CA) pour 122,7 millions d'euros auprès de la famille Mora (56% du capital) et de la Caisse d'Epargne (44%), cette dernière rentrant dans le capital de BCC. Le nouvel ensemble devrait réaliser un CA de 300 millions d'euros.

Cadbury cède Orangina Schweppes (novembre 2005)
Après avoir racheté Orangina à Pernod Ricard en 2001, Cadbury vend ses activités boissons européennes aux fonds d'investissement Blackstone Group et Lion Capital pour un montant de 1,85 milliard d'euros. En France (60% du CA repris), cette cession concerne les marques Orangina, Oasis, Schweppes, Pampryl, Gini, Ricqlès, Banga et Champomy, les deux sites industriels de Signes (Var) et Vitrolles (Bouches-du-Rhône), ainsi que deux accords de licence pour les marques Canada Dry et Snapple. La division européenne de boissons du groupe britannique représente un CA de 958,4 millions d'euros.

Vranken entre dans Listel (octobre 2005)
Paul-François Vranken reprend, à travers sa holding privée La Camarguaise de Participations, 39% de Dune, holding des Domaines de Listel.

Les Cafés Folliet rachètent Tropico (juin 2005)
L
es Cafés Folliet (33 millions d'euros de CA, 200 salariés) prennent le contrôle de Tropico (32 millions d'euros de CA, 228 salariés).

Seconde méga-fusion pour Pernod Ricard (avril 2005)
Après avoir lancer une offre amicale sur l'ensemble du capital Allied Domecq, valorisant ce dernier à 10,7 milliards d'euros, Pernod Ricard acquiert le groupe britannique avec des marques telles que Ballantine's, Beefeater, Kahlua, Malibu ainsi que de nombreuses marques de vins, dont Mumm et Perrier Jouët. Le nouvel ensemble représente un CA de 5,6 milliards d'euros.

Marie Brizard contrôle William Pitters (mars 2005)
Marie Brizard & Roger International, filiale du fonds Duke Street Capital, acquiert l'intégralité des titres de William Pitters International (105 millions d'euros de CA), contrôlé par son fondateur Bernard Magrez. Le pôle spiritueux de Marie Brizard devrait atteindre un CA de 450 millions d'euros

Fruité majoritaire dans Teisseire (décembre 2004)
Fruité Entreprises prend le contrôle de Teisseire France (156,7 millions d'euros de CA) en rachetant les 71,84% détenus par les actionnaires majoritaires réunis dans Cofidi ainsi valorisée à près de 90 millions d'euros. Ouvrant son capital à l'industriel saoudien Al Munajem, Fruité Entreprises constitue alors un groupe de 280 millions d'euros de CA.

LVMH acquiert Glenmorangie (octobre 2004)
Moët Hennessy, filiale de LVMH, rachète la marque écossaise de pur malt, sixième marque mondiale de whisky, dont le CA avoisine la centaine de millions d'euros.

CCLF dans le giron d'Agrial (juin 2004)
Après avoir acquis 46% de son capital (mars 2004), le groupe coopératif Agrial rachète l'intégralité de CCLF (Cidreries du Calvados la Fermière) à la famille fondatrice Favennec. Réalisant 110 millions d'euros de CA, CCLF est devenue leader du cidre en France après le rachat de CSR à Pernod Ricard (octobre 2003).

Et aussi...

- Le groupe Castel reprend le négociant propriétaire de vins Sautejeau-Beauquin (39 millions d'euros de CA). (juillet 2007)
- Castel rachète la société nantaise Friedrich (85 millions d'euros de CA), qui détient 31% du marché français du "bag-in-box". (juin 2007)
- Le groupe russe Russian Wine Trust acquiert la maison de cognac Croizet-Eymard (Charentes). (juin 2007)
- Le groupe champenois Thienot entre majoritairement au capital de Modus Vins, holding qui contrôle notamment la CVBG (Compagnie des vins de bordeaux et de Gironde) et Dourthe-Kressmann (125 millions d'euros de CA). Le nouvel ensemble devrait réaliser 275 millions d'euros de ventes. (mai 2007)
- Détenant déjà Délifruits dans l'Hexagone, le groupe Refresco prend le contrôle des Eaux minérales de Saint-Alban (80 millions d'euros de CA), dans la Loire. (mai 2007)
- Le groupe réunionnais Quartier Français reprend à Saint-Louis Sucre le site Victor Fauconnier (50 millions de CA) de Marconne (Pas-de-Calais), qui conditionne et distribue des spiritueux. (avril 2007)
- Cristal Union rachète 51% des parts de la distillerie Jean Goyard (15 millions d’euros de CA), les 49% restants appartenant au groupe coopératif Cohésis. (février 2007)
- Le négociant en vins bourguignon Antonin Rodet rachète la société Dufouleur (six millions d’euros de CA) de Nuits-Saint-Georges (Côte-d’Or). (janvier 2007)
- Les sirops Monin (54 millions d'euros de CA, 170 salariés) située à Bourges (Cher) prennent le contrôle de Guiot (12 millions d'euros de CA, 32 salariés), basée à Fresnes-sur-Escaut (Nord). (décembre 2006)
- Filiale d'Unicoop, la société H. Mounier cède la maison de vins bordelaise Calvet (20 millions d'euros de CA) au groupe alsacien Grands Chais de France. (novembre 2006)
- Le groupe Jeanjean (150 millions d'euros de CA) acquiert les sociétés du groupe Antoine Moueix Lebègue basé à Saint-Emilion (Gironde). (novembre 2006)
- Le brasseur allemand Frankfurter Brauhaus reprend l'usine Kronenbourg de Champigneulles (Meurthe-et-Moselle). (septembre 2006)
- La distillerie de la Salers (4 millions d'euros de CA), située à Montaignac-Saint-Hippolyte (Corrèze), passe dans le giron des distilleries Velay-Pagès. La nouvelle entité pèsera 21 millions d'euros de CA. (août 2006)
- Le groupe de vins et spiritueux Brown-Forman reprend au français Charles Jacquin la liqueur de framboise Chambord pour 210 millions d'euros. Bien que distribuée surtout outre-Atlantique, cette liqueur est produite en France. (mars 2006)
- La maison Jaboulet (18 millions d'euros de CA) située à Tain L'Hermitage (Drôme) est rachetée par la compagnie financière Frey. (janvier 2006)
- Le groupe écossais William Grant & Sons, notamment propriétaire des marques de whisky Glenfiddich et Grant's, rachète Raynal et Cie (18 millions d'euros de CA, sept millions de bouteilles de cognac) au Fonds Partenaire. (octobre 2005)
- Pernod Ricard cède Foulon Sopagly (37 millions d'euros de CA), le premier producteur européen de jus de raisin, à la société Raisin. (juillet 2005)
- Siparex et le Crédit Agricole investissent chacun dix millions d'euros dans les Eaux minérales de Saint-Amand (100 millions d'euros de CA) à la faveur d'une augmentation de capital et dont la famille Chantraine détient 78%. (mars 2005)
- Le Cellier de Saint-Louis reprend son concurrent direct, l’Union des Caves de Provence, l'ensemble atteignant 40 millions d'euros de ventes. (janvier 2005)
- Le négociant en vin Gabriel Meffre (40 millions d'euros de CA), basé à Gigondas (Vaucluse), acquiert la Maison Donatien Bahuaud (13 millions de CA), propriétaire et négociant à Vallet (Loire-Atlantique). (décembre 2004)
- Pernod Ricard cède au fonds d'investissement Transition and Turnaround (T'NT) Marmande Production, qui réalise 21 millions d'euros de CA dans l'embouteillage de jus de fruits. (novembre 2004)
- Le groupe Henriot prend le contrôle de Lejay Lagoutte, entreprise dijonnaise pionnière de la crème de cassis et réalisant 25,8 millions d'euros de CA. (novembre 2004)
- Les Grands Chais de France prennent le contrôle de Vinivial, qui réalise 51,3 millions d'euros de CA avec 150 salariés dans le négoce de vins du Val de Loire. (juillet 2004)
- Pernod Ricard vend sa filiale Granger Bouguet Pau (20 millions d'euros de CA) à la société d'investissement Transition and Turnaround. (février 2004)
- La société alsacienne Les Grandes Sources de Wattwiller passe dans le giron du Belge Spadel. Disposant de deux sources (eau plate et gazeuse), Wattwiller représente un CA de près de 20 millions d’euros. (janvier 2004)
- La cidrerie Val de Vire, basée à Condé-sur-Vire (Manche) et filiale à 100 % de la coopérative Elle-et-Vire, acquiert le fabriquant de cidre et de jus de pomme Volcler réalisant un CA de 6 millions d’euros. (octobre 2003)
- Le groupe Castel rachète les marques de vin du groupe William Pitters, Malesan, Sidi Brahim et Jean Beauvillon. (octobre 2003)
- LVMH vend le champagne Canard-Duchêne (50 millions d'euros de CA) au groupe Alain Thiénot. (octobre 2003)
- Rémy Cointreau vend les rhums Saint-James à la Cofepp, holding de La Martiniquaise détenue par la famille Cayard. (juillet 2003)
- Le négociant bordelais Calvet (38 millions d'euros de CA) est racheté par la société H. Mounier, filiale du groupe coopératif Unicoop. (juin 2003)
- Pernod Ricard vend son activité calvados au groupe La Martiniquaise qui reprend ainsi la distillerie Busnel, réalisant 7 millions d'euros de CA. (mai 2003)

FRANÇAIS HORS DE FRANCE

- Moët Hennessy acquiert 55% du capital du chinois Wen Jun Distillery, producteur d'alcools blancs haut de gamme. (mai 2007)

- Danone acquiert 49% de participation du capital de la société danoise d'eau embouteillée Aqua d'Or (20 millions d'euros de CA). (septembre 2006)

- Danone vend ses activités d'eaux en bonbonnes au Canada représentant 65 millions d'euros de CA. (août 2006)

- Danone cède au fond d'investissement Kelso la totalité du capital de DS Waters (682 millions d'euros de CA), après avoir acquis la participation du japonais Suntory dans cette co-entreprise. (novembre 2005)

- Teisseire cède 90% du capital de Szobi Szörp, sa filiale hongroise, au management de cette dernière pour le prix d'un euro. (mars 2005)

- Danone vend ses activités italiennes d'eau embouteillées à LGR Holding. Troisième intervenant de l'eau en Italie, Italaquae réalise 150 millions d'euros de CA. (novembre 2004)

ENTREPRISES ET FAITS MARQUANTS

Pernod Ricard, le cas d'école
Le secteur des boissons est l'occasion de célébrer une "success story" à la française. Avec la reprise presque coup sur coup d'une partie de Seagram puis d'Allied Domecq, Patrick Ricard a gagné sans conteste ses galons de meilleur manager du secteur agroalimentaire français. Il est parvenu à combiner la focalisation – l'abandon du sans alcool longtemps qualifié de second pilier - avec la croissance externe et son choix de "premiumisation" du portefeuille ne s'est pas fait au détriment de la croissance des ventes. Les résultats sont au rendez-vous et avant de prendre du champ, Patrick Ricard aura rendu la tâche difficile à son successeur désigné, Pierre Pringuet, qui, il est vrai, a contribué grandement à ce cas d'école. Cas d'école que voudraient suivre notamment Rémy Cointreau, qui se recentre sur ses marques phares, ou Belvédère, qui, avec la reprise de Marie Brizard, entend jouer dans la cour des grands.


La bière ou les limites de la concentration

Un autre cas d'école, mais dans un autre sens, est celui de la bière. Longtemps, on n'a parlé que de concentration dans ce secteur dont les PME mettaient la clé sous la porte les unes après les autres. Aujourd'hui, les grands brasseurs éprouvent bien des difficultés à combattre la baisse de la consommation dans l'Hexagone, tandis que les micro-brasseries fleurissent partout et prospèrent souvent. "Small is beautiful" disent les Anglais…

Les vins à la poursuite du champagne
Le champagne est une autre sorte de "success story" à la française. Moët Hennessy, Boizel Chanoine Champagne ou Vranken Pommery Monopole en témoigent. Le vin "tranquille" ne jouit pas du même privilège. D'abord parce qu'il se trouve en concurrence avec d'autres origines très dynamiques. Ensuite parce qu'il tarde à trouver le juste compromis entre une tradition qui est sa richesse et la modernité qui est son avenir. Le grand leader Castel fait encore figure d'exception, même si d'autres aimeraient suivre son exemple, à l'instar d'un Jeanjean ou d'un Laroche.

LES INVESTISSEMENTS SIGNIFICATIFS

- Castel à Béziers (Languedoc-Roussillon) : après quatre millions dans une sixième chaîne de "bag in box", (avril 2005), huit millions pour une chaîne de conditionnement, du stockage et une station d'épuration. (septembre 2007)
- United Breweries à Distré (Maine-et-Loire) : huit millions pour porter la capacité à 6,5 millions de cols. (juin 2007)
- Le limonadier Geyer Frères à Munster (Moselle) : cinq millions afin de doubler la superficie à 8000 mètres carrés et dans une ligne de soufflage de bouteilles en PET (juin 2007)
- Routin à La-Motte-Servolex (Savoie) : quatre millions dans une augmentation de capacité à 75 millions d'unités de sirop (mars 2007)
- Coca-Cola : 10,5 millions aux Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône) pour une plateforme de stockage et d'expédition de 10000 mètres carrés (mars 2007) et 25 millions dans les unités de Dunkerque (Nord) et des Pennes-Mirabeau.
- Louis Jadot à Givry (Saône-et-Loire) et à Beaune (Côte-d'Or) : 10 millions dans deux nouvelles cuveries (janvier 2007)
- Hennessy à Bagnolet et au Haut-Bagnolet (Charente) : 26 millions dans une augmentation de capacité de stockage. (octobre 2006)
- La Chablisienne à Chablis (Yonne) : dix millions sur trois ans pour améliorer les équipements (février 2006)
- Heineken à Schiltigheim (Alsace) : six millions une nouvelle ligne de conditionnement de 600 fûts par heure. (janvier 2006)
- Bouchard Père et Fils à Savigny-lès-Beaune (Côte-d'Or) : une nouvelle cuverie d'une capacité de 23000 hectolitres sur 11000 mètres carrés (janvier 2006)
- Après l'acquisition d'Allied Domecq, Pernod Ricard cède ses whiskies Glen Grant, Old Smuggler et Braemar à l'italien Campari, pour 130 millions d'euros, dont 115 pour Glen Grant. (janvier 2006)
- Leclerc à Laqueuille (Puy-de-Dôme) : usine d'embouteillage d'eau d'une capacité de 300 millions de litres d'eau (octobre 2005)
- Alet : dix millions dans une usine d'embouteillage d'une capacité de 15 millions de cols d'eau minérale (septembre 2005)
- Nestlé Waters France : 70 millions dans des canalisations reliant les sites de Vittel et de Contrex (Vosges) pour les spécialiser par format de bouteille. (novembre 2006)
- Kronenbourg à Obernai (Bas-Rhin) : dix millions dans le renouvellement de l'outil et dans la création d'une nouvelle salle à brasser de 1800 mètres carrés d'une capacité de 12000 hectolitres par jour. (mai 2005)
- Les Eaux Minérales de Saint-Alban à Saint-Alban-les-Eaux (Loire) : quinze millions dans un entrepôt de 6000 mètres carrés destiné au stockage, trois millions dans la mise en place d'une quatrième ligne de mise en bouteille. (avril 2005)
- Coca-Cola Midi à Signes (Var) : 13 millions sur trois ans dans la mise aux normes de l'unité. (février 2005)
- Nestlé Waters à Vittel (Vosges) : 8 millions pour un centre international de R&D sur les eaux (septembre 2004).
- Marie Brizard à Beaucaire (Gard) : quatre millions pour y transférer la production de sirops (janvier 2004)
- Geyer Frères (Moselle) : 2,5 millions dans une nouvelle unité de Munster (février 2003).

ET DANS LE MONDE...

- Unilever et PepsiCo étendent le périmètre de leur joint-venture Pepsi Lipton International (300 millions d'euros de vente en 2006). (septembre 2007)

- Nestlé prend 62% des Sources Minérales Henniez (92 millions d'euros de CA), en Suisse, pour un montant de 94,16 millions d'euros. (septembre 2007)

- Orangina Group acquiert l'ukrainien Rosinka qui réalise 35 millions d'euros de CA. (juin 2007)

- Coca-Cola rachète les eaux vitaminées et enrichies Glaceau (Energy Brands), dont 30% sont actuellement détenus par l'indien Tata Tea, pour 3,05 milliards d'euros. (mai 2007)

- L'indien United Breweries rachète Whyte & Mackay pour 869 millions d'euros. (mai 2007)

- Coca-Cola prend le contrôle de Jugos del Valle qui produit du jus de fruits en Amérique latine pour près de 290 millions d’euros. (janvier 2007)

- Pepsico a acquis Naked Juice, un producteur de jus de fruits naturels (116,4 millions d'euros de CA). (novembre 2006)

- Le japonais Sapporo Breweries acquiert 95,8% du capital de son homologue canadien Sleeman Breweries, au terme d'une OPA amicale de 280 millions d'euros. (septembre 2006)

- Nestlé Waters prend le contrôle de l'entreprise turque d'eaux embouteillées Erikli (42,9 millions de CA). (août 2006)

- InBev reprend le brasseur chinois Fujian Sedrin Brewery pour 614 millions d'euros.(juin 2006)

- Coca-Cola acquiert l'eau naturelle pétillante allemande Apollinaris à Orangina-Schweppes. (mai 2006)

- Le brasseur canadien Molson fusionne avec l'américain Coors pour donner naissance au cinquième brasseur mondial, représentant cinq milliards d'euros de CA (août 2004).

- Nestlé et Coca-Cola créent une société commune en Indonésie, Water Partners Bottling, qui détient 65% d'Ades Alfindo Putrasetia, deuxième acteur du marché local de l'eau embouteillée (juillet 2004).

- Bacardi acquiert la société américaine Sidney Frank et sa marque de vodka Grey Goose, distillée et embouteillée en France, à Cognac en Charente (juin 2004).

- Anheuser-Busch reprend le quatrième brasseur chinois, Harbin Brewery, qui réalise près de 150 millions d'euros de CA (juin 2004).

- Procter & Gamble cède à JW Childs Associates Sunny Delight (455 millions d’euros de CA) et Punica, ses marques de jus de fruits (juin 2004).

- Le groupe belge Interbrew fusionne avec son homologue brésilien AmBev et devient InBev, le premier brasseur mondial en volume, pesant 190 millions d'hectolitres de bière (mars 2004).

- Oetker reprend Brau und Brunnen, quatrième brasseur allemand réalisant 600 millions d'euros de CA (février 2004).

- Carlsberg lance une OPA amicale sur le brasseur allemand Holsten qui représente, après la rétrocession des filiales König et Licher à Bitburger, 441 millions d'euros de CA (janvier 2004).

- Campari rachète le fabricant italien de boissons Barbero, qui réalise 55 millions d'euros de CA avec les marques Aperol ou Barbieri (décembre 2003).

- Unilever et PepsiCo créent une joint-venture pour développer des thés prêts à boire Lipton dans les pays émergents (octobre 2003).

- Interbrew Deutschland prend le contrôle des brasseurs Spaten et Dinkelacker et devient le premier intervenant en Allemagne (septembre 2003).

- SABMiller acquiert le numéro deux italien de la bière, Birra Peroni, réalisant 494 millions d'euros de CA (mai 2003).

- Coca-Cola Enterprises reprend la branche eaux de Chaudfontaine Monopole (janvier 2003).

- Interbrew prend le contrôle de Gilde Brauerei, réalisant 271 millions d'euros de CA en Allemagne (novembre 2002).

Le secteur en chiffres


 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires total

 

 

 

2006

Evolution 2005 - 2006

2001

Evolution 2001 - 2006 (en moyenne annuelle)

TOTAL  Industrie des boissons

20 365

6,4%

17 399,5

2,9%

dont Eaux-de-vie naturelles

2 269

4,6%

1 935,9

2,9%

Spiritueux

1 461

2,3%

1 482,2

-0,3%

Champagnisation

4 380

10,9%

3 283,7

5,0%

Vinification

1 979

3,6%

1 853,0

1,3%

Brasserie

2 079

2,4%

2 018,8

0,6%

Industrie des eaux de table

3 799

6,9%

3 047,0

4,0%

Boissons rafraîchissantes

3 235

8,3%

2 686,9

3,4%

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires à l'exportation

 

 

 

2006

Evolution 2005 - 2006

2001

Evolution 2001 - 2006 (en moyenne annuelle)

TOTAL Industrie des boissons

5 880

5,7%

5 157,1

2,5%

dont Eaux-de-vie naturelles

1 741

6,4%

1 375,8

4,2%

Spiritueux

387

-15,5%

498,7

-5,8%

Champagnisation

1 760

12,5%

1 274,9

5,5%

Vinification

517

12,0%

360,7

6,0%

Brasserie

97

-9,3%

121,9

-5,1%

Industrie des eaux de table

671

9,2%

781,8

-3,3%

Boissons rafraîchissantes

365

22,2%

280,1

4,7%

 

 

 

 

 

 

 

Nombre d'entreprises

 

 

 

2006

Evolution 2005 - 2006

2001

Evolution 2001 - 2006 (en moyenne annuelle)

TOTAL Industrie des boissons

410

-1,0%

430

-1,0%

dont Eaux-de-vie naturelles

41

-9,8%

49

-3,9%

Spiritueux

26

0,0%

23

2,3%

Champagnisation

93

1,1%

91

0,4%

Vinification

145

-0,7%

155

-1,4%

Brasserie

10

-20,0%

15

-10,0%

Industrie des eaux de table

42

0,0%

39

1,4%

Boissons rafraîchissantes

18

0,0%

22

-4,4%

 

 

 

 

 

 

 

Effectif salarié

 

 

 

2006

Evolution 2005 - 2006

2001

Evolution 2001 - 2006 (en moyenne annuelle)

TOTAL Industrie des boissons

37 513

-0,8%

42 135

-2,5%

dont Eaux-de-vie naturelles

3 333

-1,8%

3 533

-1,2%

Spiritueux

3 449

-6,0%

4 280

-4,8%

Champagnisation

5 819

-0,1%

6 261

-1,5%

Vinification

5 366

4,5%

5 204

0,6%

Brasserie

3 853

-5,5%

5 008

-6,0%

Industrie des eaux de table

8 630

-0,8%

9 319

-1,6%

Boissons rafraîchissantes

4 955

1,1%

5 824

-3,5%

 

 

 

 

 

Entreprises de 20 salariés et plus - En million d’euros

 

 

Source : Agreste - Enquête annuelle d’entreprise sur les IAA (résultats provisoires pour 2006, définitifs pour 2001 et 2005)



 

Pour ne rien manquer de la semaine agroalimentaire
recevez gratuitement chaque vendredi
RIA Digest.

Infos, emplois, services.

Les sujets
LES PLUS LUS

SONDAGE

Filières : Que pensez-vous des annonces du Président de la République à l'occasion de la première phase des états généraux de l'alimentation ?

Tous les Sondages
Pop in

Nos offres d'abonnement à RIA
simples ou couplées.
Découvrir l'offre d'abonnement

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK