RIA, la revue de l'industrie agroalimentaire
Dimanche 23 juin 2024
Rechercher

L'essentiel des informations parues depuis le n°1 du 3 octobre 2002
Lettre électronique hebdomadaire - Hors-série du 9 octobre 2007

PRODUITS LAITIERS
* Les chiffres mentionnés sont ceux diffusés à la date de parution (entre parenthèses).

L'essentiel
Lactalis et Nestlé dans les produits ultra-frais, Bongrain et Sodiaal dans les fromages, Entremont et Unicopa… Les mouvements de concentration de l'industrie laitière ont repris en France dans un contexte où le prix du lait – à la baisse ou à la hausse – reste un problème récurrent. Si les produits les plus novateurs font toujours la "une" de l'actualité, le marché reste dans son ensemble peu dynamique et les exportations ne suffisent pas à la croissance du secteur. Seule, parmi les multinationales, Danone reste complètement impliqué après les retraits progressifs de Nestlé, Unilever ou Kraft. Alors que la méga-fusion entre Arla et Campina a échoué, la constitution de leaders européens reste à l'ordre du jour. Côté Français, Lactalis a pris une longueur d'avance – regarde-t-il toujours le dossier Parmalat ?-, mais Bongrain et Bel ne désarment pas…

LES OPERATIONS MAJEURES

Bongrain et Sodiaal créent une filiale commune dans les fromages (juin 2007)
La filiale est détenue paritairement par les deux groupes. Bongrain y a apporté sa filiale Compagnie des Fromages, et Sodiaal, l'intégralité de ses fromages, réunis dans les Fromageries Riches Monts (sept sites, 1100 salariés, 337 millions d'euros de CA).

Dischamp reprend Toury avec Leche Pascual, le Glac et Vitagermine (mai 2007)
Les quatre entreprises se partagent le groupe Toury (2000 tonnes de produits, 140 millions d'euros de chiffre d'affaires, 200 salariés) pour 48 millions d'euros, après avoir obtenu l'adhésion du tribunal de commerce de Clermont-Ferrand.
 
St-Hubert reste anglais (novembre 2006)
Le britannique Dairy Crest reprend St-Hubert (150 millions de CA) au groupe Uniq pour 370 millions d'euros, l'offre de Bongrain de 320 millions ayant été rejetée.

Alliance Lactalis-Nestlé dans les produits laitiers frais (septembre 2006)
Lactalis et Nestlé obtiennent l'accord de la Commission européenne pour constituer leur joint-venture dans les produits laitiers frais, contrôlée à 60% par Lactalis et 40% par Nestlé, avec des ventes prévues à 1,5 milliard d'euros.

Célia dans le portefeuille de Lactalis (août 2006)
Lactalis acquiert Célia (deux sites, 740 salariés, 225 millions d'euros de CA), et sa marque Chaussée aux Moines notamment.
 
Un projet partagé autour de la mozzarella (juin 2006)
Eurial, Terrena, Célia et Ingredia s'associent pour construire une unité pouvant produire 30000 tonnes de mozarella à Herbignac, en Loire-Atlantique. Après la reprise de Célia par Lactalis, le tour de table de "Fromage ingrédient" change et réunit Eurial, Sodiaal, Ingredia et Bonilait-3A (novembre 2006).

Unicopa et Entremont s'allient dans le fromage (juin 2005)
La branche produits laitiers d'Unicopa (483 millions d'euros de CA) et le groupe Entremont (1,09 milliards d'euros de CA), filiale de la CNP (Albert Frère), se regroupent dans Entremont Alliance.

Lactalis rachète les Fromageries Pochat et Fils (novembre 2004)
Lactalis devient leader français du reblochon, un fromage AOC à pâte pressée, en rachetant les Fromageries Pochat et Fils, basées à Annecy en Haute-Savoie et réalisant 75 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Lactalis acquiert Cema-Primevère (octobre 2003)
Lactalis prend le contrôle de Cema, basée à Bondues dans le Nord, et produisant des margarines, notamment sous la marque Primevère, pour 50 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Et aussi...

- Déjà associés dans Beuralia, Sodiaal et Entremont Alliance décident de rapprocher Sodiaal Industrie et Cofranlait. (juillet 2007)
- Guilloteau (44,5 millions d'euros de CA) augmente sa participation de 23% à 69% dans la Fromagerie du Pilat. (avril 2007)
- L’union de coopératives Valcrest entre à hauteur de 35% dans le capital de Chèvrechard (sept millions d’euros de CA) spécialisé dans la production de chèvres à cuisiner. (janvier 2007)
- Lactalis reprend la Fromagerie du Pont de la Pierre (deux sites de production, 2000 tonnes de fromages, 110 salariés, 19 millions d’euros de CA) au groupe Triballat Rians. (janvier 2007)
- Eurial Poitouraine et Ingredia créent conjointement la société International Dairy Ingredients (235 millions d'euros de CA), gérée majoritairement par Ingredia. (novembre 2006)
- La fromagerie Graindorge a pris une participation majoritaire dans la Fromagerie du Pays de Bray (10 salariés, 500 tonnes de fromages). (novembre 2006)
- Première étape de la prise de contrôle majoritaire d'Orlait (220 millions d'euros de CA) par Candia, filiale de Sodiaal, avec une prise de participation de 10%. (juin 2006)
- L'Union régionale des coopératives de vente de lait (URCVL) reprend la Fromagerie du Velay. (juin 2006)
- Lactalis a cédé sa participation de 28,5% dans Unibel aux familles Bel et Fiévet mais reste directement actionnaire à 24% des Fromageries Bel. (octobre 2005)
- Nestlé cède la marque Gloria (7,5 millions d'euros de CA) à Mont Blanc (Activa Capital). (octobre 2005)
- La Fromagerie Gillot (22 millions d'euros de CA) rejoint la holding Financière du Pont Morin contrôlée par la famille Fléchard. (avril 2005)
- Sodiaal Industrie et France Beurre (Entremont) regroupent leurs activités matières grasses dans Beuralia. (janvier 2005)
- Les coopératives laitières de Sèvre et Belle et d'Echiré, fusionnent dans la Coopérative Laitière de la Sèvre. (décembre 2004)
- Lactalis rachète la Laiterie de Longueville, en Seine-Maritime, représentant un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros, pour spécialiser cet outil dans les desserts frais. (juin 2004)
- Senoble (634 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2003) procède à une augmentation de capital visant à ouvrir 25% à la société d'investissement 3i. (avril 2004)
- La Fermière (13,7 millions d'euros de chiffre d'affaires) est reprise par le groupe Tarpinian, spécialisé dans les fruits et légumes et les produits italiens. (décembre 2002)

FRANÇAIS HORS DE FRANCE

- Lactalis en Croatie avec Dukat Mlijecna Industrija (mars 2007), en Italie avec Galbani, 1,3 milliard d'euros de CA (janvier 2006), en Egypte avec Al Nour Company (décembre 2005), en Ecosse avec Mc Lelland (janvier 2005), au Kazakhstan et en Moldavie avec Foodmaster International (octobre 2004), en Espagne avec les deux filiales de 3A (juin 2004), en Italie avec Invernezzi (Kraft Foods) (septembre 2003).

- Bongrain en Belgique avec Passendale (mai 2007), en Argentine avec Milkaut (décembre 2006), en Allemagne avec les activités fromagères d'Unilever (août 2003), en Espagne avec Angulo General Quesera (février 2003).

- Danone en Ukraine avec JSC Molochnyi Zavod "Rodich" (septembre 2006), au Chili avec Vialat (mai 2007), en Colombie avec Alqueria (mars 2007), au Japon avec Calpis Ajinomoto (février 2007), en Thaïlande avec Dutch Mill (janvier 2007), en Egypte avec Olait (octobre 2005) en Turquie avec les activités laitières de Nestlé (décembre 2004), aux Etats-Unis avec Stonyfield Farm (janvier 2004).

- Senoble en Angleterre avec la reprise d'Elisabeth The Chef (septembre 2007).

- Bel en Iran avec la prise de contrôle de Sahar Dairy en Iran (juin 2007) après celui de l’ukrainien Shostka (avril 2007), en Turquie avec Kraper (janvier 2006)

- Rians aux Etats-Unis avec Laura Chenel. (janvier 2007).

ENTREPRISES ET FAITS MARQUANTS

Danone toujours plus laitier
Son retrait des biscuits (voir en rubrique Epicerie) a parachevé la focalisation de Danone sur la santé. En attendant les actions qui seront menées par sa nouvelle branche issue du rachat de Numico (voir en rubrique Epicerie également) ou de nouveaux développements dans une branche eaux plutôt calme, Danone fait, en effet, feu de tout bois dans les produits laitiers. A l'international, bien sûr, par la constitution d'un nouveau modèle industriel avec la Grameen Bank, la création d'un centre de R&D spécifique à l'Asie à Shanghai, le resserrement des liens tissés avec le japonais Yakult, les développements en Afrique du Nord (Algérie, Egypte…)… Mais en France aussi où le groupe a fait montre de pugnacité avec le lancement de la gamme biologique Les2Vaches par sa filiale "ad hoc"
Stonyfield Europe, avec celui d'Essensis, premier produit laitier "dermonutritif", le passage de Bio sous la bannière Activia ou, encore, le projet de construction d'une méga-usine en Pays de Bray basée sur l'actuel site de Ferrières-en-Bray qui pourrait entraîner la fermeture de l'usine de Neufchâtel-en-Bray …

Bientôt la fin des interrogations sur Yoplait
Co-détenue par Sodiaal et PAI Partners (ex-Paribas affaires industrielles), Yoplait pourrait finalement être reprise par son ancien propriétaire qui n'est autre que le groupe coopératif précité. C'est en tout cas l'hypothèse qui tient la corde, de l'idée même du
directeur général du groupe Sodiaal, Claude Sendowski. Unigrains et le Crédit Agricole pourrait l'aider dans cette réintégration. Le redressement de Yoplait serait en passe d'aboutir (12 millions de bénéfice net en 2006 pour 650 millions de CA) ; l'urgence est maintenant de tenir face au nouvel attelage que montent Lactalis et Nestlé dans l'ultra-frais.

Boursin à vendre
Qui de Lactalis, Bongrain, Bel, Arla ou d'autres, reprendra la "pépite" Boursin. C'est ainsi qu'était souvent qualifiée la marque chez Unilever pour justifier son maintien dans le périmètre de sa filiale française. Las, même ce "local jewel" n'y a plus sa place (après le désengagement des surgelés par exemple). Pour mémoire, Boursin, c'est 95 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont plus de la moitié à l'exportation.

Débats houleux autour d'une AOC
Un camembert au lait cru peut-il être fabriqué à partir de lait thermisé ou microfiltré ? Oui, répondent la coopérative d'Isigny-Sainte-Mère et Lactalis. Non, répondent les tenants de la tradition. Argument des premiers : ces procédés garantissent une meilleure sécurité des produits en supprimant tout risque bactériologique sans diminuer ses qualités organoleptiques. Ce serait la fin d'un symbole selon les seconds, qui estiment que le lait cru participe précisément à son rayonnement international.

Quelques lancements notables…

De la mozarella signée Panzani en partenariat avec l'URCVL, des yaourts biologiques signés Mamie Nova, une Vache qui rit en pot de 120 grammes par Bel, de nombreux fromages pour salades, le retour des produits à base de soja (Danone, Yoplait), la diversification de Cœur de Lion sur le chèvre, les déclinaisons du concept "campagne" de Lactalis (Camembert, Brie, Emmental…), le développement de produits anticholestérol, enrichis en omega-3, etc.

LES INVESTISSEMENTS SIGNIFICATIFS

- LSDH à Varennes-sur-Fouzon (Indre) : 25 millions sur trois ans pour doubler la superficie et de nouveaux équipements (septembre 2007)
- Mifroma France à Chalamont (Ain) : 1,5 million dans une extension de 1500 mètres carrés (juillet 2007)
- Senoble à Villeroy (Yonne) : 30 millions pour agrandir de 4800 mètres carrés son centre logistique et améliorer la productivité de ses sept sites (juillet 2007)
- Wälchli à Condat-en-Feniers (Cantal) : 1,96 million pour augmenter sa capacité de stockage (juin 2007)
- Even à Ploudaniel (Finistère): 40 millions dans ses unités de transformation laitière (juin 2007)
- Candia à Lons (Pyrénées-Atlantiques) : dix millions pour améliorer ses installations pour 2008 (mars 2007)
- Renard-Gillard : 2,5 millions pour une unité de méthanisation (mars 2007)
- Eurosérum à Saint-Martin-Belle-Roche (Saône-et-Loire) : 1,8 million pour une ligne de production et une unité de traitement des effluents (février 2007)
- Isigny-Sainte-Mère à Isigny-sur-Mer (Calvados) : 15,5 millions pour moderniser l'outil. (janvier 2007)
- Berthaut à Epoisses (Côte-d'Or ) : entre six et sept millions d'euros dans une nouvelle unité de production (novembre 2006)
- Bel à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe) et Evron (Mayenne) : 25 millions afin de moderniser et d'augmenter les capacités (novembre 2006)
- Gillot à St-Hilaire-de-Briouze (Orne) : 1,3 million pour moderniser la chaîne de production (novembre 2006)
- Candia à Vienne (Isère) : vingt millions pour une ligne de production de lait en bouteille (novembre 2006)
- Terrena à Ancenis (Loire-Atlantique) : 15 millions pour une seconde unité de production de fromages à pâte molle. (octobre 2006)
- Onetik à Macaye (Pyrénées-Atlantiques) : 4,5 millions d'euros dans une extension et de nouveaux matériels. (septembre 2006)
- Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel (Loiret) : 20 millions pour deux nouvelles lignes. (septembre 2006)
- Ermitage à Bulgnéville (Vosges) : 31,8 millions afin d'augmenter la capacité de 40000 à 50000 tonnes et d'étendre la partie expédition et conditionnement. (juin 2006)
- Lactalis à Pontivy (Morbihan) : 15 millions pour augmenter sa capacité de fromage à pizzas de 17000 à 45000 tonnes. (avril 2006)
- Entremont Alliance : 100 millions sur l'ensemble de ses sites à Guingamp (Côtes-d'Armor), Montauban-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), Carhaix (Finistère), Loudéac (Côtes-d'Armor). (mars 2006)
- Maîtres Laitiers du Cotentin à Sottevast (Manche) : 70 millions pour une seconde usine. (novembre 2005)
- From' à Cœur à Ruffec (Charente) : deux millions d'euros dans une nouvelle usine. (juin 2005)
- Coop'Alliance à Braine (Aisne) : 15 millions dans une usine de lait UHT. (avril 2005)
- Laiterie de Saint-Denis de l'Hôtel (Loiret) : 35 millions dans quatre nouvelles chaînes de conditionnement en bouteilles plastiques. (mars 2005)
- Comalait à Auzances (Creuse) : 12 millions d’euros pour agrandissement. (février 2005)
- Laiterie de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) : 15 millions pour déménager. (décembre 2004)
- Bongrain à Tholy (Vosges) : cinq millions d'euros pour agrandir et moderniser. (juillet 2004).
- Senoble  à Château-Salins (Moselle) : 34 millions d'euros. (juillet 2004 et mars 2004).
- Fromagerie du pays de Bray à Neufchâtel-en-Bray (Haute-Normandie) : 2 millions pour un nouvelle usine (mai 2004).
- Danone à Ferrières-en-Bray (Seine-Maritime) : 4 millions en modernisation. (avril 2004).
- Le Petit Basque à Saint-Médard-d’Eyrans (Gironde) : 2,3 millions en extensions. (mars 2004)
- Unicopa à Guingamp (Côte-d'Armor) : 15 millions pour une nouvelle usine de fabrication d’emmental. (juin 2003)

ET DANS LE MONDE…

 - Le suisse Emmi prend une participation de 25% dans l'italien Ambrosi (200 millions d'euros de CA). (juin 2007)

- Le groupe italien Parmalat se réintroduit en bourse après être parvenu à un accord avec ses créanciers. sur le plan de conversion de la dette. (octobre 2005)

- Le groupe laitier coopératif dano-suédois Arla Foods renonce à sa fusion avec le néerlandais Campina qui aurait donné naissance au premier groupe laitier mondial. (avril 2005)

- Après une longue bataille avec Fonterra le brasseur philippin San Miguel reprend pour 1,13 milliard d'euros le premier producteur de lait australien, National Foods. (avril 2005)

- Nestlé abandonne son activité polonaise de produits laitiers frais et cède son usine de Kobylnica au polonais Lacpol (septembre 2003).

- Le groupe scandinave Arla Foods prend le contrôle d'Express Dairies, constituant au Royaume-Uni le numéro un des produits laitiers avec deux milliards d'euros de chiffre d'affaires (avril 2003).

- Le britannique Uniq (ex-Unigate) cède son activité corps gras St Ivel à Dairy Crest (octobre 2002).

Le secteur en chiffres

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires total

 

 

 

2006

Evolution 2005 - 2006

2001

Evolution 2001 - 2006 (en moyenne annuelle)

Lait liquide et produits frais

8 098

-0,9%

8 646,9

-1,4%

Beurre

1 760

-9,6%

2 033,0

-3,1%

Fromages

10 060

3,0%

9 863,9

0,4%

Autres produits laitiers

1 748

-0,6%

1 871,7

-1,4%

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires à l'exportation

 

 

 

2006

Evolution 2005 - 2006

2001

Evolution 2001 - 2006 (en moyenne annuelle)

Lait liquide et produits frais

951

6,4%

976,8

-0,5%

Beurre

224

2,2%

206,0

1,6%

Fromages

1 814

-0,5%

1 634,2

2,0%

Autres produits laitiers

638

0,0%

614,6

0,7%

 

 

 

 

 

 

 

Nombre d'entreprises

 

 

 

2006

Evolution 2005 - 2006

2001

Evolution 2001 - 2006 (en moyenne annuelle)

Lait liquide et produits frais

57

3,5%

61

-1,4%

Beurre

13

-15,4%

17

-6,2%

Fromages

189

-3,7%

200

-1,2%

Autres produits laitiers

23

-8,7%

24

-0,9%

 

 

 

 

 

 

 

Effectif salarié

 

 

 

2006

Evolution 2005 - 2006

2001

Evolution 2001 - 2006 (en moyenne annuelle)

Lait liquide et produits frais

15 237

-5,3%

21 520

-8,2%

Beurre

2 482

-15,4%

2 827

-2,8%

Fromages

28 712

0,1%

31 634

-2,0%

Autres produits laitiers

2 864

-7,5%

3 729

-6,0%

 

 

 

 

 

Entreprises de 20 salariés et plus - En million d’euros

 

 

Source : Agreste - Enquête annuelle d’entreprise sur les IAA (résultats provisoires pour 2006, définitifs pour 2001 et 2005)




 

Pour ne rien manquer de la semaine agroalimentaire
recevez gratuitement chaque vendredi
RIA Digest.

Infos, emplois, services.

Les sujets
LES PLUS LUS

SONDAGE

Filières : Que pensez-vous des annonces du Président de la République à l'occasion de la première phase des états généraux de l'alimentation ?

Tous les Sondages
Pop in

Nos offres d'abonnement à RIA
simples ou couplées.
Découvrir l'offre d'abonnement

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK